La matrice Tactique : anticiper les scénarios possibles pour mieux maîtriser sa stratégie

par | 11. Mai 2020 | Blog | 0 commentaires

Dans le contexte actuel, nombreux sont ceux qui tentent d’imaginer le « monde d’après ». Mais la seule chose dont on soit sûr aujourd’hui, c’est qu’on n’est sûr de rien. Malgré cette incertitude, il est essentiel pour les dirigeants et leurs entreprises de s’adapter, d’être dans l’action et en mouvement, en acceptant la situation telle qu’elle est, et en anticipant les décisions qu’ils devront prendre en fonction des scénarios.

C’est la raison pour laquelle chez Tactique nous avons mis en place un outil simple, que vous pouvez retrouver ici, afin d’aider les dirigeants que nous accompagnons à voguer dans ce contexte. Une matrice fortement inspirée de celle de Sequoia Capital et les principes de l’effectuation.

La matrice 

Cette matrice est un outil simple avec deux axes :

▸ La situation « macro » : Ce que l’on ne maîtrise pas, que l’on subit (de manière extrême pour certain.e.s).

▸ Le plan d’action / la stratégie : Celui que l’on maîtrise car non, on ne subit pas tout.

Simple (mais pas simpliste !), cet outil est fait pour être mis à jour régulièrement, en fonction des informations qui arrivent, des décisions politiques qui impactent l’entreprise de manière directe ou indirecte. Cela permet d’ajuster la stratégie à l’oeuvre, en fonction des informations qui arrivent.

Ce qui est clé pour nous, c’est d’utiliser cet outil avec une balance entre réalisme (il est essentiel de ne pas sous-estimer l’ampleur des impacts de la pandémie et de ne pas se voiler la face) et le positivisme (tout n’est pas perdu, les opportunités se créent et les entreprises ont des ressources et des actifs à mettre à l’oeuvre pendant cette période). 

Envisager les scénarios dits “macro“

Qu’on le veuille ou non, il y a beaucoup d’éléments aujourd’hui qui nous échappent complètement, que l’on subit. C’est la raison d’être de cet axe : poser noir sur blanc différents scénarios de sortie possible, qui auront des impacts plus ou moins sur l’organisation. Pour rester simple, nous proposons de retenir 3 scénarios

▸ Optimiste (scénario réaliste optimiste)

▸ Pessimiste (scénario réaliste pessimiste)

▸ Très pessimiste (essayons d’imaginer et de se préparer au pire)

Pour chaque scénario, l’idée est d’anticiper les points suivants :

▸ La sortie de confinement (on commence à y voir plus clair sur ce point, même si de nouvelles périodes de confinement ne sont pas à exclure)

▸ Les conditions de déconfinement

▸ L’impact sur l’environnement de l’entreprise (et, par conséquent, l’impact sur l’activité de l’entreprise : perte de chiffre d’affaires court et moyen terme) 

Déterminer ses plans d’action

Face à l’incertitude, tout ne doit pas être subi, loin de là. Les dirigeant.e.s ont encore (et heureusement) le contrôle sur une partie de leur histoire. Cela passe notamment par les décisions qu’ils / elles prennent aujourd’hui : de la gestion de l’urgence très court terme – pour assurer la survie de l’entreprise – à l’anticipation de la sortie, dans un contexte où certaines cartes seront redistribuées. Plusieurs choses :

▸ Ce qu’il faut continuer de faire

▸ Ce qu’il faut mettre en place et commencer à faire

▸ Ce qu’il faut arrêter de faire

Une fois cette liste établie, il faudra ensuite identifier l’impact de ces actions sur les charges de l’entreprise. 

Au croisement des scénarios et des plans d’action 

C’est à cette étape que la démarche converge (cf. les cases grises de la matrice dans le visuel ci-dessus). Il s’agit, en fait, de répondre à la question suivante : que donne votre plan d’actions en fonction du contexte global ?

Tentez alors de répondre aux questions suivantes :

▸ Êtes-vous en train d’appliquer une stratégie de “survie” ou une stratégie pour prendre une place sur votre marché dans quelques mois (à savoir sortir plus fort de la crise) ?

▸ Combien de mois de trésorerie avez-vous devant vous avec cette stratégie, dans ce contexte ?

▸ Quelle est la perte acceptable ? (C’est-à-dire, le risque que vous prenez volontairement pour saisir une opportunité, maintenir l’équipe, etc..)

▸ Sur quelles parties prenantes (partenaires / fournisseurs / clients) pourriez-vous vous appuyer afin de vous aider ?

▸ Quelles opportunités pourraient naître de cette situation ? Comment pouvez-vous utiliser vos forces, vos ressources, vos actifs, pour vous réinventer, temporairement (pour faire face à l’urgence) ou sur du long terme (pour transformer l’entreprise en profondeur).

Le plus souvent, les opportunités apparaissent dans l’action. Une fois la situation analysée, il est donc important d’agir pour faire émerger les possibilités, sans attendre d’avoir toutes les informations ! Avec toujours en tête une stratégie d’urgence, quand elle est nécessaire, et également d’anticipation, sur les opportunités que l’on contexte pourra générer pour votre entreprise.

De nombreux dispositifs existent

De nombreux dispositifs existent pour vous accompagner dans ce contexte particulier.

Chez Tactique, nous avons notamment mis en place des Collectifs Flash : à savoir des échanges en visio d’1h avec nos entrepreneur.e.s et expert.e.s pour vous aider à faire face à la situation et trouver des solutions.

N’hésitez pas à nous contacter pour en savoir plus !

La bonne stratégie est toujours collective !

Tactique vous accompagne dans votre montée en compétence. 

Vous aider à acquérir des compétences stratégiques ? À mettre lumières vos forces et vos talents naturels ?

Tactique est là pour accompagner les dirigeants de TPE/PME de la réflexion à l’action grâce à son collectif et ses experts aux domaines et expériences variées. 

Parce que la bonne stratégie est toujours collective !

Jouez les commentateurs !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Découvrir un autre article

Vous êtes dirigeant
de TPE/PME ?

Vous aimeriez avoir
l’appui du Collectif Stratégique ?